Les données personnelles, entre la loi et la manipulation

Les données personnelles des citoyens détenues par les entreprises et les administrations ne restent pas toujours sur le territoire national. Parfois, elles sont transférées dans des pays étrangers selon des règles dont le contrôle d’application incombe à la CNDP (Commission Nationale de contrôle de la Protection des Données à Caractère Personnel), en sa qualité de garant de la sphère privée à l’égard des traitements des données à caractère personnel. Lire la suite

La reconnaissance faciale à la portée de tous

FindFace, une application capable de vous identifier instantanément dans la rue, a trouvé sa première application commerciale. Développée par une entreprise russe, FindFace permet de vous identifier dès lors que vous avez publié sur le net votre photo ou selfie. Vos données personnelles et votre vie sont alors accessibles à tout détenteur de cette application, qui a déjà trouvé preneurs (gouvernements, entreprises, clubs etc.). Lire la suite

L’intelligence artificielle parmi nous… demain

L’intelligence artificielle domine les séries télé les plus célèbres et les plus impactantes sur notre façon de voir le devenir humain. Elle sera parmi nous et gérera toutes nos recherches sur Internet bientôt selon Google. Cela éclaire nos esprits mais, en même temps, fait peur. L’être humain sera-t-il servi ou dominé par elle ? Les avis des maîtres de la toile sont partagés entre sceptiques et optimistes, tant cette  »intrusion » de l’intelligence artificielle dans la gestion de notre quotidien pose plus de questions qu’elle ne révèle de certitudes. Lire la suite

L’interdiction des appels via les réseaux sociaux devant le tribunal d’Oujda

Le procès pour invalidation de la décision d’interdire la VoIP (appels via les réseaux sociaux) aux utilisateurs mobiles marocains se déroulera le 21 avril. En effet, la décision prise par l’ANRT (Agence nationale de réglementation des télécoms)  a provoqué l’ire de la communauté des internautes marocains, qui avait alors répliqué en lançant par l’opération #OPENUnlike, une opération de désabonnement en masse des pages Facebook des trois opérateurs marocains. Dans le cas où cette décision est invalidée par le tribunal administratif d’Oujda, cela pourrait constituer un précédent qui devrait enclencher une déferlante de procès et être opposable à l’agence de réglementation des télécommunications au Maroc, le Chef de gouvernement et les opérateurs télécoms. Lire la suite

Peut-on transiger avec la protection de la vie privée ?

Faut-il ou non laisser décrypter le chiffrement qui protège la confidentialité liée aux outils électroniques, en particulier les téléphones ? Pour ronronnante qu’elle puisse sembler, cette question pose en fait le problème de l’inviolabilité de la vie privée des personnes, quel qu’en soit le prétexte. Car, cela est une certitude, si on ouvre la fenêtre pour les gouvernements, tous les autres voyous y entreront comme par la porte. Il n’y a pas de voie médiane, comme semble le suggérer certains officiels, notamment Barak Obama, pris en flagrant délire de profane. La 3è voie est impossible, protéger ou non, mais pas comme ci comme ça, selon l’humeur de l’actualité étatique.

Retour sur une polémique qui engage notre devenir à tous, en tant qu’utilisateurs des mobiles…

Lire la suite

Au-delà de la bataille FBI-Apple, l’enjeu citoyen

La bataille que se livre Tim Cook, le patron d’Apple, et le FBI dépasse le seul conflit juridique apparent. Elle reflète en fait l’énorme enjeu de savoir si, aux USA (et donc ailleurs dans le monde par extension), la lutte contre le terrorisme dépasse tout autre droit, quels qu’en soient les référents. Car, par-delà la difficulté de venir à bout du chiffrement d’un Iphone, c’est le principe même de la soumission de tous à la raison sécuritaire – aussi erronée et frauduleuse soit-elle, qui est mis en difficulté majeure. En disant non à la demande du FBI, Apple met à mal, donc en péril, un siècle environ de collaboration entre les entreprises de télécoms et la police américaine, à l’insu des droits des citoyens. Lire la suite

Maroc Telecom, Inwi et Meditel subissent l’offensive anti-like des facebookers

Vaut mieux tard que jamais ! Les pages Facebook des trois opérateurs téléphoniques, Maroc telecom, Inwi et Meditel, subissent une attaque à l’anti-like qui leur a fait perdre pas moins de 100.000 « likes ». Ce boycott, qui a été lancé par les internautes le 26 février, est une action connectée et spontanée des Marocains répulsifs à l’esprit primitivement mercantile des trois opérateurs. Lire la suite