Les USA d’abord !

d-trump-menacantDès son premier discours de président, M. Donald Trump rompt avec ses prédécesseurs. Promettant, le ton rogue et le poing serré, que le slogan « America First » L’Amérique d’abord ») résume la « nouvelle vision qui gouvernera le pays », il annonce que le système international créé depuis plus de soixante-dix ans par les États-Unis n’aura plus pour fonction que de les servir. Ou pour destin de dépérir.

Lire la suite

Le revenu universel, une alternative sociale…

monnaie

«Images money» License CC Via Flickr

En s’emparant de l’idée d’un  »revenu universel », Benoit Hamon, candidat PS aux présidentielles françaises, ne s’est pas seulement donné les clés de la désignation à la candidature par le peuple de gauche, il a importé dans le débat électoral une idée validant la possibilité d’une autre société. Nombre de candidats l’ont dénoncé. Emmanuel Macron l’a comparé au RSA, se posant en «candidat du travail». Auparavant, au sein du Parti Socialiste, les candidats à la primaire Manuel Valls et Arnaud Montebourg s’étaient déclarés hostiles à la mesure après avoir été plutôt séduits par celle-ci. Jean-Luc Mélenchon accepte de la «discuter» mais refuse de l’intégrer au programme de la «France insoumise». Lire la suite

Fantasme et crédulité politiques

cropped-apple-iphone-concurrence.jpg

Le 8 février 2016, nous avions publié un article relatif aux galimatias du Sieur Benkirane. Nous le republions pour son actualité outrageante afin de nous satisfaire de la crédulité du  Chef du PJD, en quête vaine depuis 5 mois d’un gouvernement à diriger. En effet, le 5 février 2016, le sieur Benkirane avait cru intelligent d’affirmer, devant des ‘’socialistes’’ (avant-hier communistes), sans sourcier, que le parlement, entendre la Chambre des Représentants (élue entre-temps le 7 octobre 2016), «ne peut être uniquement composé du parti de la Justice et du développement. Je ne le veux pas». Des médias en ont conclu: »Benkirane rassure ». Aujourd’hui, c’est lui qui n’est plus rassuré du tout. Il est plutôt assuré d’une chose : Rien n’est sûr dans le Maroc politique. Lire la suite

Qui a tué John Kennedy…

L’affaire Kennedy ressemble à une immense dune à l’intérieur de laquelle serait cachée, selon une vieille légende, une précieuse pépite. Certains, nombreux, ont décidé de creuser au hasard. D’autres, moins nombreux, ont entrepris de fouiller, grain par grain, la montagne. D’autres, encore, ont, avant de plonger dans le sable, enquêté sur la légende elle-même.

Lire la suite

France: Le droit de tuer impunément…

Le travail d’un journaliste indépendant vient confirmer des informations révélées par Le Monde sur la façon dont François Hollande autorise les exécutions de djihadistes.

Au mois de décembre, François Hollande provoque un tollé en reconnaissant, dans le livre Un président ne devrait pas dire ça, avoir ordonné quatre assassinats ciblés de terroristes. Mais, selon le journaliste Vincent Nouzille, auteur du livre Erreurs Fatales: comment nos présidents ont failli face au terrorisme sorti ce 4 janvier et dont Le Monde publie les bonnes feuilles, c’est «au moins une quarantaine» de cibles qui ont ainsi été «neutralisées». En théorie, il existe deux type d’assassinats ciblés. Les «opérations homo», pour «homicide» sont effectuées par le service Alpha, lui-même dépendant du service action de la DGSE (renseignement extérieur). Elles sont effectuées au sol par une équipe qui doit rester invisible. Les autres consistent en des frappes militaires réalisées par l’armée française ou ses alliés. Toutefois, «les frontières entre l’action clandestine et l’action militaire visible sont désormais plus poreuses», explique Vincent Nouzille dans son ouvrage. Lire la suite