Maroc Telecom, Inwi et Meditel subissent l’offensive anti-like des facebookers

Vaut mieux tard que jamais ! Les pages Facebook des trois opérateurs téléphoniques, Maroc telecom, Inwi et Meditel, subissent une attaque à l’anti-like qui leur a fait perdre pas moins de 100.000 « likes ». Ce boycott, qui a été lancé par les internautes le 26 février, est une action connectée et spontanée des Marocains répulsifs à l’esprit primitivement mercantile des trois opérateurs.

ECLAIRAGES HuffPost Maroc  |  le360 – Suite au blocage des appels sur smartphone via les applications WhatsApp, Skype, FaceTime ou Messenger, à la fois sur 3G et 4G mais désormais aussi via une connexion ADSL (et le Wifi), les internautes marocains viennent de lancer une vaste campagne de « dislike » des pages Facebook de Maroc Télécom, Inwi et Méditel.

L’opération, baptisée #OpeUnlike, pourrait bien donner du fil à retordre aux gestionnaires des trois pages Facebook qui voient dégringoler leur nombre de fans. Un site permet même de suivre en temps réel le nombre de personnes qui se sont désabonnées des pages des trois opérateurs. A certains pics de l’opération, les opérateurs perdent jusqu’à 150 « likes » par minute.


Le blocage des appels gratuits dans un pays comme le Maroc est hors propos


Ce bocage systématizaque est non seulement contesté par les clients des trois opérateurs, il est inconcevable de la part d’un pays comme le Maroc, où le pouvoir d’achat de la plus grande large couche des populations fait face à des conditions de vie difficiles. Nombreux sont les cris au scandale sur les réseaux sociaux. Plusieurs pétitions ont été lancées et le site VoIP Down a été créé afin d’encourager les blogs et sites marocains à intégrer un compteur en bas de leurs pages pour rappeler le nombre de jours passés depuis le maintien du blocage de la VoIP au Maroc.

Il est à rappeler que Maroc Télécom, Inwi et Méditel avaient décidé de bloquer les appels VoIP touchant aussi bien Viber, Skype que WhatsApp, justifiant cette décision par le manque à gagner qu’occasionneraient ces appels gratuits à leur trésorerie. Prétexte tout aussi fallacieux que dénudé de logique économique.

De toute évidence, nombre d’internautes soulignent les répercussions négatives du blocage des appels pour ceux qui souhaitent joindre leur famille, au Maroc ou à l’Etranger par ailleurs. Même les entrepreneurs, qui travaillent à distance avec des clients internationaux à moindre coût grâce à ces applications, s’en sont trouvés lésés, voire handicapés dans leur travail.


Lire en ce sens notre article :

Le blocage des appels gratuits via les réseaux sociaux, un déni de légalité outrancier


 

Publicités