DOCUMENT

 

EGYPTE : L’HOMME FORT A TRAVERS L’HISTOIRE

Alors que le printemps égyptien s’est fané sous la fêlure d’un autre Homme fort, Al-Sissi, le documentaire réalisé par Jihan El Tahri et la coproduction de ARTE France-Big Sister,  »Les pharaons de l’Etat moderne », traverse le temps égyptien pour cerner la réalité de l’Homme fort du système politique et social qui gouverne ce pays.

Les Pharaons de l’Egypte moderne, Documentaire

ARTE – Diffusé le 09/01/2016

Synopsis :

Les pharaons de l'EgypteEn 1952, quand les Égyptiens conspuent dans la rue le régime corrompu du roi Farouk et l’influence britannique, le mouvement des officiers libres, fondé par Gamal Abdal Nasser, saisit l’occasion et organise le soulèvement. Quelques mois plus tard, la révolution abolit la monarchie, promet de construire une grande nation moderne et nationalise les terres. En 1954, Nasser, numéro 2 du régime, profite d’une tentative d’assassinat providentielle contre lui pour écarter son rival, le président Naguib, et réprimer les Frères musulmans. Pour mettre en œuvre son rêve d’un État socialiste, panarabe et laïc, il s’attaque aux profondes inégalités du pays. Mais Nasser règne seul, réprime l’opposition et la société civile. Après la déroute face à Israël, en 1967, la rue refuse pourtant sa démission. Quatre ans plus tard, sa mort soudaine laisse le pays orphelin.

Histoire vécue, histoire vivante

C’est ce “printemps” révolutionnaire de courte durée, qu’elle n’a pu vivre sur place, qui a donné à la réalisatrice franco-égyptienne Jihan El Tahri le désir de comprendre pourquoi, soixante ans après la chute du roi Farouk, la République n’avait pas tenu ses promesses. Pour ce documentaire, fruit de cinq ans de travail, elle a multiplié les rencontres avec une trentaine de témoins de première main et de tous bords (membres de l’appareil d’État, islamistes, opposants, syndicalistes…), qui apportent un éclairage libre et foisonnant sur les événements qu’ils ont vécus. Cinq ans après la révolution égyptienne, le film met en lumière les lignes de force méconnues qui ont forgé le présent de l’Égypte, de l’enterrement de la démocratie à la naissance du djihadisme. De riches archives, dont de nombreux extraits de films de fiction – “une soupape” d’expression politique dans un pays muselé, selon la réalisatrice – ponctuent ce récit passionnant.

 

 

Publicités

Une réflexion sur “DOCUMENT

  1. Il semblerait, en effet, que le Tier-monde, donc là où l’information est censée être fermée, soit mieux loti que les Français en accès à la culture libre et à l’information sans frontière.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.