UN FILM SUBLIME

Par Najib BENSBIA & Mediapart

Un militaire pour un autre ! Il n’y a pas de quoi pavoiser. Moi, le peuple, je galère mais dont il faut tenir-compte. J’ai le souvenir et la volonté tenaces…

C’est un peu cela, en définitive, le message poignant que veut porter ce film. Alors que le peuple égyptien se soulevait, ce 25 janvier 2011, place Tahrir, les villageois des campagnes du Sud suivent la révolution sur leurs écrans de télévision. Du renversement de Moubarak à l’élection, à la chute de Morsi et au retour d’un autre militaire au pouvoir, le film suit ces bouleversements du point de vue de Farraj, un paysan de la vallée de Louxor. Au fil du quotidien agricole, entre espoirs et déceptions, le changement se fait attendre…

Le 25 janvier 2011 en effet, débutait la révolution égyptienne. Cinq ans après, le maréchal Sissi a imposé un pouvoir autoritaire qui n’a rien à envier aux abus de l’ère Moubarak. En suivant le quotidien d’un paysan égyptien, loin de la place Tahrir, pendant la révolution et les mois qui ont suivi, le film documentaire Je suis le peuple saisit la façon dont l’intime rencontre, à distance, l’histoire.

Un film à voir

Vidéo in YouTube.com

Publicités